Close

Certification ISO 50001 : comment bien impliquer ses équipes

Mobiliser vos collaborateurs pour obtenir la certification ISO 50001

Accompagner et guider les organismes de tous secteurs dans la mise en œuvre d’un système de management de l’énergie : tel est le but de la certification ISO 50001. Une fois obtenue, celle-ci permet aux sociétés bénéficiaires de s’inscrire dans une démarche vertueuse au regard de la consommation énergétique et des émissions de carbone, tout en réduisant leurs dépenses en la matière. Convaincu par les bénéfices de cette certification, vous souhaitez la mettre en place dans votre société ? Il vous faudra communiquer et impliquer l’intégralité de vos équipes. Pour y parvenir, voici quelques conseils !

Norme ISO 50001 : quel timing pour la communication interne ?

Obtenir la certification ISO 50001 vous semble particulièrement stratégique ? Après la direction, c’est vos équipes qu’il faut embarquer dans le projet. Menez donc vos premières opérations de communication à ce sujet dès le lancement de la démarche. Celles-ci peuvent concerner la politique énergétique de votre entreprise et ses objectifs, mais aussi la feuille de route que vous souhaitez définir en termes de maîtrise des consommations.

Gardez toujours à l’esprit que le travail de définition du programme de management de l’énergie doit être collectif. Il ne s’agit pas de l’affaire d’une personne et d’un fichier Excel, mais de l’ensemble du personnel. Comme le souligne Vincent Wehrlin, chef de projets en efficacité énergétique chez Eqinov, « il est essentiel de ne pas considérer l’ISO 50001 comme une démarche isolée : il s’agit d’impliquer l’ensemble du personnel dans la démarche ».

En effet, c’est sur le terrain que les leviers d’optimisation sont identifiables, d’où l’importance d’impliquer les équipes opérationnelles. À titre d’exemple, dans le processus lié à l’air comprimé, les collaborateurs présents dans les ateliers sont les plus à même d’identifier les postes sur lesquels des économies peuvent être réalisées : respect des consignes d’arrêt, de pression, prévention des fuites...

Comment étayer son argumentaire ?

Vous vous adressez aux équipes atelier, au personnel d’encadrement ou à la direction ? La formulation de votre argumentaire est essentielle. L’enjeu principal : savoir précisément à qui vous vous adressez, pour délivrer le message le plus impactant, tant en termes de forme que de contenu.

N’étouffez pas votre auditoire avec des termes trop jargonneux ou des volumes exprimés en mégawattheure : valorisez le concret et la simplicité. Vous pouvez pour cela donner des équivalences en nombre d’habitants, faire écho à la consommation d’une ville, exprimer vos données en allers-retours en voiture ou en émissions de CO2. Le but de l’opération : susciter l’étonnement sur l’impact énergétique de vos activités.

Évitez également de commettre des erreurs qui pourraient être fatales à votre communication : l’effet routinier des informations, si elles ont déjà été diffusées et seulement actualisées, peut nuire à l’ensemble de votre projet. Tout comme l’excès de consignes, qui peut donner une dimension négative à votre communication. Certes, un cadre est nécessaire, mais l’ISO 50001 donne l’opportunité de mesurer les retombées des actions menées, et donc de se concentrer sur le positif, le sens de la démarche.

Comment impliquer les équipes dans la démarche de certification ISO 50001 ?

Les équipes opérationnelles de votre entreprise sont expertes de leurs outils de production. Ce sont donc elles que vous devez inévitablement impliquer dans la démarche : leurs suggestions et idées ont souvent une grande valeur ajoutée !

Pour cela, définissez un système permettant d’entretenir sur la durée la dynamique de remontée d’idées. Celui-ci peut inclure une implication du collaborateur tout au long du déploiement d’une idée, sur base du volontariat : de leur évaluation à leur mise en place concrète, puis aux résultats observés.

Pour que l’implication soit efficace, l’enjeu est de responsabiliser les équipes en définissant des relais, coordinateurs ou référents par secteur. Ceux-ci pourront se charger de la remontée des suggestions émises lors d’ateliers. Point crucial toutefois : veillez à ne pas augmenter la charge de travail de vos équipes, pour limiter leur frilosité.

 

Pour mener à bien votre projet ISO 50001, l’implication de tous est fondamentale et l’adhésion à la démarche doit être unanime. D’où l’importance de bien penser votre plan de communication, et de l’adapter aux différents profils à convaincre. Pour vous y aider, un Energy Manager peut vous accompagner et vous faire bénéficier de précieux retours d’expériences sur les bonnes pratiques à appliquer. Intéressé ? Contactez les experts Eqinov dès à présent !

 

Tous nos remerciements à Vincent Wehrlin pour sa contribution à la réalisation de cet article.