Close

Économies d’énergie dans l’immobilier tertiaire, la réglementation se précise

UN NOUVEL ARRÊTÉ DÉTAILLE LA MISE EN PLACE DE L’OBLIGATION POUR LES BUREAUX ET SERVICES PUBLICSL’ENSEIGNEMENT ET LA LOGISTIQUE

Depuis 2019 propriétaires, locataires et exploitants d’immeuble s’interrogent sur les conditions d’application de l’obligation d’économies d’énergie.

Un arrêté vient compléter le dispositif «Éco-énergie Tertiaire », plus communément appelé « décret tertiaire » et en précise les niveaux attendus de réduction des consommations d’énergie finale pour certaines catégories d’activités.

RAPPEL DU CONTEXTE

Le dispositif éco-énergie tertiaire impose une amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires de plus de 1 000m2. Les personnes concernées peuvent choisir de répondre à cette obligation de deux manières différentes :

  • En diminuant leur consommation électrique par rapport à une année de référence. Les objectifs sont fixés à une baisse de 40% de la consommation pour 2030, 50% pour 2040 et 60% pour 2050.
  • En atteignant un seuil de consommation d’énergie finale déterminé en valeur absolue. C’est ce point que vient préciser l’arrêté tout juste publié.
réglementation décret tertiaire

DÉFINITION DES SEUILS À ATTEINDRE POUR TROIS SECTEURS D’ACTIVITÉ

L’arrêté précise le mode de calcul des niveaux de consommation finale en valeurs absolue dite Cabs (consommation en valeurs absolues). Celui-ci additionne les consommations relatives au chauffage, à la climatisation et à la ventilation (CVC), et les consommations liées aux usages spécifiques de l’énergie (USE) qui prend en compte la conception architecturale du site (système, utilisation du site en tant que surface et de durée).

Il spécifie les valeurs seuils de trois secteurs pour l’échéance de 2030 selon la segmentation suivante :

gestion-batiment

Les bureaux standards cloisonnés, les open space et les flex office.

marches-publics

Les locaux d’enseignements : maternelle, lycée et l’enseignement professionnel.

entrepôt

Les entrepôts logistiques.

PRISE EN COMPTE DE L’IMPACT DE LA CRISE SANITAIRE SUR LES CONSOMMATIONS D’ÉNERGIE

L’arrêté complète certaines dispositions méthodologiques prévues dans le premier arrêté dit « Méthodes » du 10 avril 2020. En effet, il indique qu’en raison de la crise sanitaire plus de souplesse sera accordée aux organismes concernés. Ainsi, la date limite de déclaration de l’année de référence est reportée au 1er septembre 2022, et celle-ci devra couvrir une période de 12 mois consécutive entre 2010 et 2020.

Vous souhaitez en savoir plus sur cet arrêté ?

Dans un webinar, Audric Lagriffoul, Directeur Qualité chez Eqinov, décrypte son application  au travers de 3 cas pratiques : un site industriel, un site multi-activités avec différents preneurs et un immeuble mixte.

PROCHAINES ÉTAPES DE LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF ÉCO-ÉNERGIE TERTIAIRE EN 2021

picto 01 gris

Un troisième arrêté dit « Valeurs absolues II » portera sur les niveaux d’exigence des autres catégories d’activités sur le territoire métropolitain.

picto 02 gris

Un dernier arrêté concernant les niveaux d’exigences des activités tertiaires dans les territoires d’Outre-mer.

Parallèlement, la plateforme OPERAT poursuit son déploiement et de nouvelles fonctionnalités sont attendues en mars 2021. Rappelons que sur cette plateforme devront être déclarées les modalités d’application choisies et les données de consommations d’énergie.

Préparez dès maintenant votre réponse à la règlementation

Eqinov élabore à vos côtés une stratégie dédiée pour améliorer votre performance énergétique et vous assurer de l’atteinte des objectifs fixés par la règlementation éco-énergie tertiaire :

  • Définition du périmètre concerné par l’obligation,
  • Identification des économies d’énergie potentielles,
  • Mise en place et financement de votre plan d’actions,
  • Sensibilisation des équipes et communication interne.

Alors que la première étape concrète de la règlementation approche – la date limite pour renseigner vos données de consommation dans OPERAT est établie au 30 septembre 2021 - c’est le moment de donner le coup d’envoi de votre stratégie de rénovation énergétique !