Close

Le vehicle to grid, l’avenir du véhicule électrique

Comment le « vehicle-to-grid » soutiendra le business model du véhicule électrique

Jugée propre, agréable à conduire, porteuse d’une image positive, moderne et responsable, le développement de la voiture électrique progresse et rend crédible l’hypothèse que d’ici 2035, elle représentera 20 à 40% du parc de véhicules. Un développement qui aura des impacts sur le réseau électrique.

Flexibilité électrique, rémunération des propriétaires, pilotage intelligent … quelles sont les idées fondatrices du business model du véhicule électrique ?

Véhicule électrique, une dynamique lancée


Un coût de la batterie en forte baisse

Aujourd’hui, moins de 200 000 voitures électriques sont en circulation en France. Le segment ne représente que 2% du parc de véhicules. Un usage encore restreint dû à l’investissement jusqu’ici nécessaire pour l’acquisition d’un véhicule électrique. En effet, au coût de la voiture, s’ajoute le prix d’achat ou la formule de location de la batterie. Or, la baisse du coût de la batterie de plus de 1 000 dollars par kWh il y a 10 ans à 200 dollars par KWh de capacité de stockage aujourd’hui laisse à penser que le véhicule électrique pourrait rapidement devenir attractif économiquement pour le consommateur.

De nouveaux usages électriques avec un impact sur le réseau

Malgré un développement encore limité, les prévisions à horizon 2035 sont ambitieuses ! 7 à 13 millions de véhicules électriques soit 20 à 40 % du parc de véhicules. Un développement qui amène une forte incertitude sur le niveau de la consommation électrique et le besoin de flexibilité de consommation dans les années à venir. Par nature, une batterie nécessite en effet d’être rechargée avec de l’électricité, le réseau doit donc anticiper ce besoin croissant d’électricité pour limiter les pics de consommation. Par ailleurs, la source d’approvisionnement des batteries en électricité issue de filières propres (énergies renouvelables) ou polluantes (centrales thermiques, à charbon ou nucléaires) pose aussi une question sur leur impact environnemental.

Vehicle-to-grid, recharge intelligente, des solutions émergent …

La croissance du véhicule électrique passera par la technologie du « vehicle-to-grid »


Que signifie le vehicle-to-grid ? Il s’agit de la capacité d’injecter dans le réseau électrique l’électricité stockée dans la batterie d’un véhicule électrique pour répondre aux besoins du système électrique lors des pics de consommation.

L’objectif est double : en utilisant les batteries comme une centrale électrique virtuelle, on améliore l’équation économique du véhicule électrique tout en résolvant la problématique de l’impact pour le réseau de la charge des batteries.

Les batteries au service de la stabilité du système électrique

Les batteries connectées au réseau électrique seront utilisées comme un moyen de flexibilité pour la stabilité du système électrique, et ce au bénéfice des consommateurs. La recharge pourra se faire au moment où l’électricité renouvelable est abondante et où la demande est faible ; à l’inverse la batterie pourra être déchargée pour contribuer à l’équilibrage ou au réglage de fréquence du réseau en fonction de de la disponibilité du véhicule dans les minutes et les heures à venir.

la flexibilité c'est quoi ?

La flexibilité consiste à moduler ponctuellement sa consommation électrique pour répondre aux besoins d'approvisionnement des fournisseurs ou d'équilibrage du système électrique. Par exemple, le gestionnaire du réseau national peut faire appel aux entreprises grandes consommatrices d’électricité en vue de faire varier leur consommation à la baisse pour palier à la défaillance fortuite d’une centrale de production électrique.

Le bénéfice client ?

En permettant à l’opérateur de flexibilité de puiser l’énergie de leur batterie durant les périodes critiques, les propriétaires de véhicules électriques pourraient être rémunérés jusqu’à 1500€/an. Une solution permettant d’augmenter considérablement la valeur économique du véhicule électrique.

Dans cette même logique, Eqinov travaille aujourd’hui auprès de nombreux industriels et sites tertiaires disposés à agir sur le process de leurs usines ou sur leurs usages. Ils flexibilisent leur consommation électrique car ils y trouvent un bénéfice économique (jusqu’à 15% de la part énergie de leur facture). Certains disposent d’un stockage de matière au cœur du process ou en aval, dont la gestion peut être rapprochée de celle d’une batterie de véhicule électrique.

Eqinov investit dans ces nouveaux gisements de flexibilité électrique


Convaincu de la nécessité d’intégrer de nouveaux gisements de flexibilité tels que les batteries de véhicules électriques, Eqinov a lancé le projet INVESTCO. Au-delà des batteries de véhicules électriques, ce projet intègre également l’intégration de la flexibilité des batteries stationnaires et des centrales de cogénération.

L’objectif, piloter intelligemment la charge et la décharge de ces batteries au bénéfice du système électrique national et des propriétaires afin de rembourser leur coût d’investissement.

Cette optimisation nécessite une technologie combinant des données variées et nombreuses pour produire et mettre en œuvre les signaux d’activation. Une expérience qu’Eqinov a acquis au travers de sa plateforme DREAMS© et de sa solution de pilotage DR’IVE©.