Close

Pourquoi privilégier un système moto-régulé pour remplacer votre système motorisé ?

Bénéficiez d’une subvention CEE pour la mise en place d’un système moto-régulé pour vos installations de pompage, d’air comprimé, de ventilation ou de production de froid

Dans le secteur industriel, 71% de la consommation électrique est utilisée pour le fonctionnement des différents moteurs[1]. Les possibilités d’économies d’énergie liées à ces systèmes motorisés sont nombreuses, avec par exemple la mise en place de transmissions performantes, de variateurs de fréquence ou de compteurs d’énergie. Ces exemples d’optimisation sont décrits dans l’opération IND-UT-136 « Systèmes moto-régulés » faisant partie du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

A quoi correspond un système moto-régulé ?

Un système moto-régulé est un ensemble de sous-systèmes qui comprend les éléments suivants :

Schéma système moto-régulé 3
  • Un moteur et sa transmission performante,
  • Une application entraînée par ce moteur parmi les suivantes : pompe, ventilateur, groupe de production de froid ou compresseur d’air,
  • Un variateur électronique de vitesse,
  • Un ou plusieurs capteur(s) nécessaire(s) à la régulation,
  • Une boucle de régulation,
  • Un compteur de l’énergie électrique consommée par le système ayant la capacité de garder en mémoire le dernier mesurage.

Les gains énergétiques générés par la mise en place d’un système moto-régulé

En France, les moteurs consomment environ 80 TWh d’électricité par an[2]. Quant aux moteurs spécifiquement visés par la fiche d’opération standardisée IND-UT-136, ils comptent pour 50% du parc de moteurs français et leur potentiel d’économie d’énergie est estimé à 5,2 TWh/an[3].

Les gains annuels moyens en énergie finale générée par la mise en place d’un système moto-régulé, par rapport à un système motorisé standard (de classe IE3), sont résumés dans le tableau ci-dessous en fonction du type d’application :

Tableau gains énergétiques 2

Ces systèmes représentent donc un investissement intéressant pour les industries souhaitant améliorer leur performance énergétique.

Le financement des systèmes moto-régulés facilité par le dispositif des CEE

La subvention CEE découlant de la fiche IND-UT-136 finance en partie l’investissement dans un système moto-régulé dans le cas où ce système est neuf, sur une installation fixe existante ou neuve de pompage, de ventilation, de production de froid par compression mécanique ou de compression d’air de puissance nominale inférieure ou égale à 1 MW.

Néanmoins, cette fiche n’est pas cumulable avec les opérations relevant des fiches standardisées suivantes, étant donné leurs impacts sur les sous-éléments du système moto-régulé :

Pour la variation électronique de vitesse :

  • IND-UT-102 : Système de variation électronique de vitesse sur un moteur asynchrone
  • IND-UT-114 : Moto-variateur synchrone à aimants permanents ou à réluctance

Concernant un moteur et sa transmission performante :

  • IND-UT-112 : Moteur haut rendement de classe IE2
  • IND-UT-120 : Compresseur d’air basse pression à vis ou centrifuge
  • IND-UT-123 : Moteur premium de classe IE3
  • IND-UT-127 : Système de transmission performant (moteur à entrainement direct, poulie et courroie synchrone (dentée), motoréducteur à engrenages ou réducteur à engrenages)
  • IND-UT-132 : Moteur asynchrone de classe IE4

Pour les capteurs ou boucle(s) de régulation :

  • IND-UT-124 : Séquenceur électronique pour le pilotage d’une centrale de production d’air comprimé
  • IND-UT-134 : Système de mesurage d’indicateurs de performance énergétique

Si vous souhaitez renouveler un ou plusieurs moteurs et systèmes associés, vous pouviez donc vous demander s’il était plus intéressant en termes d’aide financière de cumuler plusieurs fiches CEE standardisées, ou bien d’utiliser la fiche IND-UT-136 afin de traiter le système moto-régulé comme un ensemble.

Exemple de l’impact sur le taux couverture du projet par le dispositif des CEE pour l’application de pompage.

Dans le tableau ci-dessous nous avons analysé trois cas de figure :

  • La variation électronique est valorisée seule (cas 1)
  • Deux éléments sont valorisés : la variation électronique de vitesse et la transmission performante (cas 2)
  • La valorisation se fait dans le scope d’un système moto-régulé : variateur électronique de vitesse, transmission performante, capteur(s) nécessaire(s) à la régulation, compteur d’énergie (cas 3)
Exemple application pompage 2

A travers cet exemple nous observons que le taux de couverture de l’investissement est plus intéressant dans le cas n°3 qui correspond à l’utilisation de la fiche CEE IND-UT-136.

Vous souhaitez étudier la mise en place d’un système moto-régulé pour vos installations de pompage, d’air comprimé, de ventilation ou de production de froid ?

Cependant, l’utilisation de cette fiche demande une étude préalable définissant précisément les besoins fonctionnels des équipements à mettre en place ainsi que le dimensionnement permettant de répondre à ces besoins. Eqinov, en tant qu’opérateur spécialisé dans l’ingénierie technique et financière, vous propose une étude de dimensionnement et une offre adaptée à vos besoins.

Optimiser l’installation de systèmes moto-régulés avec une étude de dimensionnement adaptée

étude de dimensionnement

Eqinov vous permet de dimensionner vos besoins en suivant les étapes suivantes :

  • Etude du contexte,
  • Définition des objectifs,
  • Description de l’installation existante,
  • Préconisations techniques.

Nous mettons notre expertise à votre service afin que vous obteniez le meilleur financement pour votre projet.

[1] ADEME, 2014

[2] Fiche de calcul – opération n° IND-UT-136 - https://atee.fr/

[3] Fiche CEE IND-UT-136 : http://calculateur-cee.ademe.fr/pdf/display/236/IND-UT-136