Close

Top 5 des opérations CEE réalisées dans le secteur tertiaire

FOCUS SUR LES OPÉRATIONS ÉLIGIBLES AUX CEE LES PLUS FRÉQUEMMENT RÉALISÉES DANS LE SECTEUR TERTIAIRE

Levier de financement pour la performance énergétique, le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), subventionne les actions d’économies d’énergie. Au sein du secteur tertiaire, plus de 40 opérations dites « standardisées » sont éligibles aux subventions CEE.

Rénovation des bâtiments, renouvellement des équipements énergivores, quelles sont les actions d’économies d’énergie privilégiées dans le secteur ? Nous vous dressons le top 5 des opérations CEE les plus répandues à partir de plus de 100 opérations réalisées en 2018 auprès de nos clients du secteur tertiaire.

 

#1 Fermeture des meubles frigorifiques de vente à température positive


En 2012 la fédération du commerce et de la distribution et le Ministère de l’écologie ont signé un accord : munir de portes 75% des meubles frigorifiques des enseignes alimentaires d’ici à 2020.

L’objectif, réduire la consommation d’énergie des enseignes alimentaire. Le froid commercial représente 40% de la consommation d’énergie des grandes surfaces. La mise en place de meubles frigorifiques avec fermeture permet d’engendrer une économie de 20% pour un simple vitrage et 50% pour un double vitrage.

Un engagement qui explique aujourd’hui la 1ère position de cette action d’économies d’énergie dans notre top 5.

 

#2 Chaudière collective haute performance énergétique


A la différence des chaudières classiques, une chaudière à haute performance énergétique réutilise l'énergie perdue et permet de réduire significativement les dépenses énergétiques. Un phénomène de condensation se crée et permet de gagner plusieurs points de rendement par rapport à une chaudière de type basse température.

Depuis le 1er janvier 2019, un nouvel arrêté a apporté des modifications au dispositif des CEE et a rendu cette opération éligible aux bâtiments tertiaires dont la surface est supérieure à 10 000m².

Retrouvez ici les autres nouveautés du 28ème arrêté pour le secteur tertiaire ...

 

En fin de ce classement, les travaux d'isolation thermique


  • #3 Isolation de combles ou de toitures - BAT-EN-101
  • #4 Isolation des murs - BAT-EN-102
  • #5 Fenêtre ou porte-fenêtre complète avec vitrage isolant - BAT-EN-104

En 2018, le dispositif des certificats d’économies d’énergie entrait dans sa 4ème période et rendait éligible à l’obtention de subventions les travaux d’isolation des bâtiments tertiaires de plus de 10 000m². Une nouvelle qui a incité les acteurs à entamer la rénovation énergétique de ces bâtiments.

En savoir plus sur le 27ème arrêté ...

S’ajoute à cela l’obligation de mettre en œuvre une isolation thermique à l’occasion de travaux importants de rénovation des bâtiments à usage de bureaux, de commerce, d’enseignement, ainsi que des hôtels.

Un décret mis en application depuis le 1er janvier 2017 dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. L’objectif, profiter d’un projet de travaux importants pour y greffer des travaux d’amélioration énergétique et mutualiser les coûts des travaux.

Par travaux important, la réglementation entend :

  • Ravalement de façade : la réfection ou le remplacement de l’enduit, l’installation d’un nouveau parement sur au moins 50% de la façade.
  • Rénovation de la toiture : réfection de toiture de 50% ou plus de la couverture.

Isoler thermiquement l’enveloppe des bâtiments avec des matériaux performants permet de réelles économies d’énergie. Le dispositif des CEE subventionne les travaux d’isolation des combles, toitures, murs, planchers, fenêtre et porte-fenêtre.