Close

Top 5 des opérations CEE réalisées dans l’industrie

Focus sur les opérations éligibles aux CEE les plus fréquemment réalisées dans l'industrie

27 octobre 2022

Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), en subventionnant de nombreuses actions d’efficacité énergétique, aide les entreprises à améliorer leur performance énergétique. Au sein du secteur industriel, près d'une quarantaine d’opérations dites « standardisées » sont éligibles à ces subventions CEE.

certificats économies énergie CEEQuels sont les investissements privilégiés dans l’industrie pour réaliser des économies d’énergie ? Nous vous dressons le top 5 des opérations CEE les plus répandues chez nos clients.

#1 La mise en place d'un système de récupération de chaleur

Système de récupération de chaleur sur un groupe de production de froid

La mise en place d’un système de récupération de chaleur permet de revaloriser la chaleur fatale dégagée par les groupes de production de froid. Cette énergie récupérée est ensuite utilisée pour chauffer ou préchauffer l’eau chaude sanitaire, les fluides de process ou l’eau de chauffage.

Les modalités techniques de la subvention CEE couvrant cette opération (qui correspond à la fiche standardisée IND-UT-117) ont évolué en 2020. Nous décryptons les changements dans cet article de blog : « récupération de chaleur sur groupe de production de froid : évolution de l’opération CEE ».

Cas concret :

Brüggen, entreprise familiale de fabrication de céréales, rénove son installation de production de froid et ajoute un système de récupération de chaleur.

« Nous avons sollicité Eqinov pour la réalisation d’une étude de dimensionnement et l’obtention d’une aide au financement via les Certificats d’Economies d’Energie. L’étude nous a permis de déterminer la dimension optimale du système de récupération de chaleur avant son installation sur les nouveaux groupes de production de froid. »

Philippe MAUCHAUSSAT, Responsable Technique et Maintenance

  • récupération de chaleur production de froidMontant du projet : 970 000€
  • Montant de la subvention : 836 164€
  • Taux de couverture : 86%

Système de récupération de chaleur sur un compresseur d’air

Cette fiche standardisée CEE (IND-UT-103) s’applique à des installations ayant un besoin d’air chaud ou d’eau chaude et situées à proximité immédiate des compresseurs.

  • Pour la production d’eau chaude : le dispositif récupère la chaleur de l'huile qui assure la lubrification des pièces sur le compresseur et la redirige vers un échangeur de chaleur huile-eau qui va transférer cette chaleur à un autre fluide.
  • Pour la production d’air chaud : le dispositif comprend un système de collecte de l’air chaud issu du refroidissement du compresseur à l’air.

Cas concret :

Mise en place d’un compresseur d’air équipé d’un système de récupération de chaleur chez un industriel plasturgiste fournissant le secteur médical.

  • récupération de chaleur sur un compresseur d'airMontant du projet : 108 219€
  • Montant de la subvention : 74 227€
  • Taux de couverture : 68%

#2 Système de variation électronique de vitesse sur un moteur asynchrone

Les moteurs électriques consomment les 2/3 de l’électricité dans l’industrie. La mise en place d’un système de variation électronique de vitesse permet d’adapter la vitesse du moteur électrique à la charge de l’application et donc de diminuer sa consommation. La fiche standardisée CEE correspondant à cette opération est la suivante : IND-UT-102

Cas concret :

Mise en place d’un système de variation électronique de vitesse sur moteur asynchrone au sein d’une fromagerie.

  • variation électronique de vitesse sur un moteur asynchroneCoût du projet : 20 500€
  • Montant de la subvention : 4 781€
  • Taux de couverture : 23%

#3 Traitement d’eau performant sur chaudière de production de vapeur

Le traitement de l’eau d’alimentation d’une chaudière à vapeur (qui correspond à la fiche standardisée CEE IND-UT-125) a pour objectif de la protéger contre l’entartrage et la corrosion mais aussi d’assurer une meilleure qualité de vapeur. Il peut être réalisé par osmose inverse ou par déminéralisation sur résines échangeuses d’ions.

Cas concret :

Mise en place d’un traitement d’eau performant sur une chaudière de production de vapeur chez une entreprise spécialisée dans la fabrication de textiles :

  • traitement eau chaudière cee industrieMontant du projet : 79 380 €
  • Montant de la subvention : 79 380 €
  • Taux de couverture : 100%

#4 Système de régulation sur un groupe de production de froid permettant d’avoir une haute ou une basse pression flottante

La haute pression (HP) flottante consiste à réguler la pression de condensation pour obtenir la plus faible consommation des couples compresseurs/condenseurs. Cette fiche est référencée sous le numéro suivant : IND-UT-116 

Concrètement, l’automate installé embarquant les algorithmes de HP flottante récupère les informations de HP sur le fluide frigorigène ainsi que la température extérieure et modifie la consigne sur la puissance du condenseur à utiliser. L’installation d’un tel système permet de faire des économies pouvant s’élever à plus de 30% de la consommation électrique d’un groupe de production de froid.

Le principe de fonctionnement de la régulation basse pression (BP) flottante (IND-UT-115) est identique à celui de la régulation HP flottante mais agit directement sur l’évaporateur. Le gain énergétique est généralement compris entre 2% et 10%.

Cas concret :

Mise en place d’un nouveau groupe de production de froid avec système de régulation sur un permettant d’avoir une haute pression flottante, d'un variateur électronique de vitesse et de la récupération de chaleur dans une entreprise du secteur agroalimentaire.

  • haute basse pression flottanteMontant du projet : 328 736€
  • Montant de la subvention : 71 916€
  • Taux de couverture : 22%

#5 Systèmes moto-régulés

Les systèmes moto-régulés comprennent un ensemble de sous-systèmes : un moteur et sa transmission performante, un variateur électronique de vitesse, un ou plusieurs capteurs nécessaires à la régulation, une boucle de régulation, un compteur de l’énergie électrique consommée par le système et une application entraînée par le moteur (pompe, ventilateur, groupe de production de froid ou compresseur d’air). Les gains énergétiques qu’apporte la mise en place d’un tel système s’élèvent entre 25 et 40%, en fonction de l’usage du moteur.

Cette opération standardisée CEE est référencée sous le numéro suivant : IND-UT-136

Cas concret :

Installation d’un système moto-régulé pour une application de pompage dans une papeterie.

  • Montant du projet : 64 491€systèmes moto-regulés CEE
  • Montant de la subvention : 31 186€
  • Taux de couverture : 48%

Utilisez ces fiches CEE industrie pour améliorer la performance énergétique de votre site

D’autres fiches d’opérations standardisées CEE existent pour le secteur industriel et peuvent correspondre à vos besoins. Pour vous aider à prendre connaissance de l’ensemble de ces fiches et des actions d’économies d’énergie subventionnées, nous les avons rassemblées dans un document >

Rendez-vous sur notre plateforme en ligne pour estimer le montant de la prime CEE dont vous pourriez bénéficier pour vos projets d’efficacité énergétique à venir. Grâce à votre espace client vous pourrez également suivre votre demande de CEE en toute transparence.

Vous avez des questions sur l’application de ces fiches CEE ?

Vous souhaitez étudier l’éligibilité de votre projet ?

Comment avez-vous trouvé cet article ?