Close

À la conquête de nouveaux gisements de flexibilité électrique

Quels sont les nouveaux gisements de flexibilité électrique à développer pour réussir la transition énergétique ?

18 Mai 2022

L’Accord de Paris prévoit de limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C. Pour ce faire, les émissions de gaz à effet de serre doivent atteindre leur pic en 2025 au plus tard, puis décroître jusqu’à ce que nous atteignions la neutralité carbone en 2050. Les énergies renouvelables doivent massivement être développées, l’usage d’énergies fossiles doit être proscrit et l’efficacité énergétique renforcée dans les secteurs résidentiel, tertiaire et industriel.

La consommation électrique va donc accueillir de nouveaux usages en parallèle de la croissance du parc de production d’électricité d’origine renouvelable. Ce changement radical du système électrique requiert le développement de 15 GW de flexibilités de consommation à horizon 2050 selon le rapport Futurs Energétiques 2050 de RTE. Aujourd’hui, la France dispose de 3 GW de flexibilités de consommation.

Quelles sont les nouvelles sources de flexibilité que nous devons développer ? Pourquoi sont-elles essentielles à la transition énergétique ? Comment accélérer leur émergence ? Éléments de réponse.

Pourquoi le système électrique aura-t-il besoin de 15 GW de flexibilité de la demande ?

L’électrification de nombreux usages comme le véhicule électrique d’une part et la croissance de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables d’autre part, poussent le réseau de transport d’électricité à rechercher davantage de flexibilité dans la consommation pour pouvoir maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande.

Quel sera l'impact des véhicules électriques sur le réseau français ?

Quel impact la généralisation des véhicules électriques aura-t-elle sur le système électrique ? Alors que près de 800 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables circulent début 2022 sur le sol français, RTE estime que 15 millions de véhicules électriques seront en circulation en France d’ici 2035[1] pour une consommation de 25 TWh.

Selon RTE, la consommation d’énergie des véhicules électriques n’impactera pas significativement la sécurité d’approvisionnement en électricité en France jusqu’en 2030. En revanche, au-delà de 2030, les besoins de flexibilité évoluent fortement à la hausse du fait de l’augmentation de la consommation électrique et de la réduction de la taille du parc de production pilotable (charbon, gaz, fioul…).

[1] https://assets.rte-france.com/prod/public/2022-02/BP50_Principaux%20re%CC%81sultats_fev2022_Chap3_consommation.pdf

La flexibilité des consommations électriques et en particulier le pilotage de la recharge des véhicules électriques apparaît donc comme essentielle pour lisser la demande d’électricité, soulager le réseau national lors des périodes de fortes tensions et ainsi favoriser la transition énergétique.

Quels sont les gisements de flexibilité électrique encore sous-exploités ?

Trois gisements de flexibilité électrique semblent particulièrement prometteurs :

production de froid

Les centrales de production de froid

Les centrales de production de froid dans l’industrie agroalimentaire et dans l’immobilier tertiaire peuvent constituer dès aujourd’hui des gisements de flexibilité précieux si on capitalise sur l’inertie thermique des bâtiments. L’IFPEB et le Gimelec ont effectué un travail conséquent ces dernières années pour caractériser la flexibilité de consommation et sa valeur économique dans le secteur tertiaire.

Consultez le rapport d’étude « Flexibilité Energétique et Maitrise de l’Energie dans les bâtiments tertiaires » pour en savoir plus.

voiture-electrique

Les batteries logées dans les véhicules électriques

Les bornes de recharge de véhicules électriques sont des nouveaux équipements disposant de flexibilité de consommation. En effet, les utilisateurs de ces bornes pourraient bénéficier d’un tarif très attractif s’ils acceptent que la recharge de leur véhicule puisse s’interrompre en cas de tension sur le système électrique et démarrer en cas de surplus de production d’énergie d’origine renouvelable. L’acceptation de ce type d’offre sera d’autant plus forte que le parc de bornes sera développé sur le territoire et la capacité des batteries de véhicules importante.

A plus long terme, les batteries des véhicules électriques connectées aux réseaux électriques pourraient constituer une centrale de production d’électricité virtuelle. Cela signifie que l’énergie contenue dans la batterie du véhicule pourrait être extraite et réinjectée sur le réseau électrique pendant les périodes de tension du système électrique. Les infrastructures de recharge bidirectionnelle sont en expérimentation aujourd’hui. C’est ce qu’on appelle le projet de « vehicle-to-grid » (V2G).

Pour proposer au plus vite une offre de valorisation de la flexibilité de consommation électrique aux bornes de recharge qui s’installent sur le territoire, Eqinov a signé plusieurs partenariats.

energie-renouvelable

Le stockage stationnaire, en particulier les batteries électrochimiques

Dans le cas du stockage stationnaire, les batteries électrochimiques représentent aujourd’hui la solution la plus couramment utilisée pour répondre aux tensions du système électrique. Facilement installable sur des sites industriels ou dans des bâtiments tertiaires, elles peuvent permettre au consommateur :

  • de limiter le niveau de puissance souscrite du site,
  • de bénéficier d’une prime financière si l’énergie stockée dans la batterie est injectée sur le réseau lors des épisodes de tension du système électrique,
  • de profiter d’un tarif d’achat d’électricité compétitif en absorbant le surplus de production d’électricité d’origine renouvelable disponible.

Le coût des batteries ne cesse de baisser depuis des années alors que les prix de l’énergie augmentent. La rentabilité d’un tel investissement est ainsi en hausse permanente.

Vous souhaitez que nos experts évaluent
l’opportunité d’installation d’une batterie sur votre site ?

Comment Eqinov développe ces nouveaux gisements de flexibilité ? 

mesure-verification

Objectif #1

Caractériser au mieux ces nouveaux gisements

analyse

Objectif #2 

Apprendre à les piloter intelligemment grâce à notre plateforme DREAMS© et notre box DR’IVE©

solution-financement

Objectif #3

Offrir la valeur maximale au consommateur

Un défi relevé dans le cadre de notre projet INVESTCO, lancé en 2019.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez l’intégralité du projet dans l’interview d’Edouard Hong, à la tête de la démarche.