Close

Dispositif d’aide d’urgence aux entreprises énergo-intensives

Soutien aux entreprises énergo-intensives

5 octobre 2022

Afin de pallier aux effets de la crise énergétique et augmenter la compétitivité des entreprises, les industriels bénéficient de soutiens financiers tels que les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), ainsi que le plan France 2030 mis en place par le Gouvernement.

Un nouveau décret , entré en vigueur le 30 septembre 2022, vient modifier une mesure d’urgence temporaire en faveur des entreprises énergo-intensives, grâce à une aide visant à compenser la hausse des coûts d’approvisionnement de gaz et d’électricité.

Les ajustements portent sur les périodes éligibles et l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE).

Décryptage...

De quoi s'agit-il ?

Le dispositif est issu du plan de résilience économique et sociale présenté le 16 mars 2022 par le Gouvernement et cible les entreprises grandes consommatrices d’énergie dont les achats de gaz et d’électricité ont subi une hausse des coûts d’approvisionnement entre mars 2022 et août 2022 et dont l’activité est particulièrement affectée par la guerre en Ukraine.

Cette subvention exceptionnelle a pour objectif de soutenir la compétitivité des entreprises et d’éviter les arrêts de production des sites énergo-intensifs.

Aide aux entreprises énergo-intensives : quelles sont les conditions  d'éligibilité ?

Pour bénéficier de cette subvention exceptionnelle, les entreprises doivent répondre à deux critères :

  • les achats de gaz et/ou d’électricité atteignent au moins 3 % de leur chiffre d’affaires en 2021 ;
  • et elles ont subi un doublement du prix du gaz et/ou de l’électricité sur la période éligible par rapport à une moyenne de prix sur l’année 2021 (en €/MWh).

Cette aide financière vise à compenser entre 30 % et 70 % des surcoûts enregistrés au-delà de ce doublement (coûts éligibles* ).

attention_eqinov

Ne sont pas éligibles au dispositif :

  • les entreprises exerçant à titre principal une activité de production d’électricité ou de chaleur, une activité d’établissement de crédits ou d’établissement financier ;
  • les entreprises créées après le 1er décembre 2021 ;
  • les entreprises en procédure de sauvegarde, redressement judiciaire ou liquidation judiciaire ;
  • les entreprises disposant de dette fiscale ou sociale impayée au 31 décembre 2021.

* Les coûts éligibles de chaque énergie concernée correspondent au produit entre :

  • d’une part, la différence entre le prix unitaire payé par l’entreprise au cours de chaque mois de la période éligible trimestrielle considérée et le double du prix unitaire moyen payé par l’entreprise pour cette énergie pendant la période de référence,
  • et, d’autre part, le volume consommé pour cette énergie pendant chaque mois de la période éligible trimestrielle considérée.

Pour chaque énergie, si ce chiffre est négatif, il est considéré être égal à zéro.

Le coût éligible total correspond à la somme des coûts éligibles de chaque énergie au cours de chacun des mois de la période éligible trimestrielle considérée.

Quel est le montant de la subvention ?

Il existe 3 niveaux de plafonnement :

Picto 01
  • 30 % des coûts éligibles, avec un plafond à 2 M€ pour les entreprises subissant une baisse d’excédent brut d’exploitation (EBE) de 30 % par rapport à 2021 ou ayant un excédent brut d’exploitation négatif.
picto 02
  • 50 % des coûts éligibles avec un plafond à 25 M€, pour les entreprises dont l’EBE est négatif et dont l’augmentation des coûts éligibles s’élève au moins à 50 % de la perte d’exploitation. L’aide est limitée à 80 % du montant des pertes.
Picto 03
  • 70 % des coûts éligibles avec un plafond à 50 M€, pour les entreprises qui respectent les critères de l’aide plafonnée à 25 M€ et qui exercent leur activité principale dans un ou plusieurs des secteurs et sous-secteurs listés en annexe 1 du décret 2022-967 du 1er juillet 2022. L’aide est limitée à 80 % du montant des pertes.

Les plafonds sont appréciés le cas échéant au niveau du groupe de sociétés, durant la période du 1er mars au 31 décembre 2022.

Précisions apportées sur l'excédent brut d'exploitation (EBE)

L’excédent brut d’exploitation (EBE) pourra être calculé à la maille mensuelle ou sur la durée de la période éligible, au choix de l’entreprise.

Par exemple, si un demandeur présente un EBE négatif sur un seul des mois de la période éligible, mais un EBE globalement positif sur l’ensemble de la période, il pourra quand même demander une aide plafonnée à 25 M€ pour les coûts éligibles du mois présentant un EBE négatif. Cette modification s’appliquera à compter la période éligible de juin, juillet et août 2022 (incluse).

Précisions spécifiques pour l’aide plafonnée à 2 millions d’euros :

Dans le précédent arrêté, l’aide était réservée aux entreprises qui justifiaient d’une baisse d’EBE d’au moins 30 % par rapport à 2021 ou un EBE négatif. Avec ce nouvel arrêté, une simple baisse de l’excédent brut d’exploitation par rapport à 2021 sera désormais suffisante pour remplir ce critère. Cette modification s’appliquera aussi à compter la période éligible de juin, juillet et août 2022 (incluse).

 

Comment bénéficier de l'aide aux entreprises énergo-intensives ?

La demande d’aide est à déposer par le biais d’un formulaire mis en ligne depuis le 4 juillet sur le site impots.gouv.fr. Celle-ci doit être accompagnée :

  • d’une déclaration sur l’honneur attestant que l’entreprise remplit les conditions prévues par le décret et l’exactitude des informations déclarées ;
  • de l’attestation d’un expert-comptable, ou d’un commissaire aux comptes relative au montant de l’aide demandé ;
  • de diverses pièces justificatives (fichier de calcul conforme au modèle établi par la direction générale des finances publiques, balances générales 2021 et de la période trimestrielle considérée, factures des consommations d’énergie) ;
  • des coordonnées bancaires de l’entreprise.

Quel est le calendrier de dépôt des demandes ?

Les demandes doivent être déposées sur le site www.impot.gouv.

Les délais pour les demandes sont reportés au 31 décembre 2022, soit :

  • Pour les mois de mars à mai 2022, la demande doit être déposée entre le 4 juillet et le 31 décembre 2022 ;
  • Pour les mois de juin, juillet et août, elle doit être déposée entre le 3 octobre et le 31 décembre 2022 ;
  • Pour les mois de septembre et octobre, elle doit être déposée entre le 15 novembre et le 31 janvier 2023 ;
  • Pour les mois de novembre et décembre, elle doit être déposée entre le 16 janvier et le 24 février 2023.

Quels sont les leviers d'actions complémentaires pour optimiser votre facture énergétique ?

La performance énergétique de vos utilités industrielles peut être améliorée pour réduire vos coûts énergétiques et votre impact carbone.  Afin de mobiliser vos budgets d’investissement, il existe des solutions de financement permettant d’obtenir un Temps de Retour sur Investissement conforme à vos objectifs.

Le top 5 des opérations CEE les plus souvent réalisées dans l’industrie 

CEE industrie top

Des études énergétiques sont parfois nécessaires pour attester de la faisabilité technico-économique du projet, comme le choix d’une technologie économique et écologique, le dimensionnement de vos équipements, ainsi que le calcul de la performance attendue. L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) peut prendre en charge jusqu’à 50% du coût de votre étude énergétique.

Zoom sur la flexibilité de la consommation électrique

Réaliser des travaux d’économie d’énergie n’est pas le seul moyen de réduire efficacement sa consommation énergétique

La flexibilité de la consommation électrique permet de rétribuer les industriels, qui par une démarche volontaire réduisent temporairement leurs consommations sans impacter leur production.

La flexibilité de la consommation électrique

Ce nouveau dispositif a été mis en place dans le but d’aider les entreprises les plus impactées par les hausses des prix à rester compétitives.

Cependant, pour réduire significativement et sur le long terme vos factures d’énergie, Eqinov vous propose son expertise pour mettre en œuvre des actions d’efficacité énergétique !

Comment avez-vous trouvé cet article ?